Accroche

04 72 14 93 00
190 avenue Franklin Roosevelt
69120 Vaulx-en-Velin

Enregistrer

Abattage sanitaire

L’abattage en zone contaminée est très strict. Il doit être effectué dans un périmètre de sécurité variable selon l’importance de la contamination.

  • abattage-sanitaire-pothier-elagage-chantier-tres-protege
  • abattage-sanitaire-evacuation-bois-pothier-elagage
  • evacutation-arbre-contamin-pothier-elagage-
  • pulverisation-dechet-abattage-sanitaire-pothier-elagage
  • abattage-sanitaire-coupe-protegee-pothier-elagage

L’abattage en zone contaminée est très strict. Il doit être effectué dans un périmètre de sécurité variable selon l’importance de la contamination. Avant l’abattage, une bâche est installée pour éviter une pollution du sol par les copeaux. Il faut pulvériser abondamment les débris et sciures avec un produit phytosanitaire avant balayage et évacuation. Le bois doit être détruit ou brûlé.

 

Le chancre coloré: la mort programmée des platanes

Il est apparu aux Etats-Unis où de nombreux dégâts ont été provoqués entre 1925 et 1945. S’étendant à l’Europe, il fait son entrée en France durant la deuxième guerre mondiale, et se propage en Italie et à Genève. Aujourd’hui, il a envahi notre territoire et s’attaque en priorité à un arbre emblématique de nos places et bord de routes : le platane

L’évolution d’un arbre atteint du chancre se décompose en 3 étapes : arbre sain, dépérissement, et mort. Le chancre coloré est provoqué par un champignon très dangereux qui n’affaiblit pas l’arbre mais le blesse. Ainsi, le pathogène peut pénétrer dans les rameaux, les branches, du tronc, ou des racines. A partir de là, le chancre coloré se développe très rapidement, sa progression est maximale lorsque la température est de 25°C, en dessous de 10°C sa propagation est nulle. Les spores participent à la reproduction du champignon qui se développe à la surface du bois et de l’écorce. Ils sont transportés à des distances considérables par le vent, la pluie, les insectes, les oiseaux….Le champignon peut aussi pénétrer par la blessure provoquée par certains outils, tels les tondeuses à gazon, les engins de travaux publics….

 Un arbre atteint par la maladie est tout de suite reconnaissable par un feuillage éparpillé et jaunâtre, ainsi que par la mort d’une ou plusieurs branches. On constatera chez l’arbre contaminé un dessèchement, qui entraînera sa mort entre 2 et 5 ans. Les premiers symptômes consistent en une lésion de couleur brune ou violette sur le tronc et les branches. La maladie évolue ensuite par l’apparition des gonflements ou craquelures sur l’écorce. Le bois noircira, et gênera ainsi les canaux de sève du xylème et les détruira.

Malheureusement, il n’y a aucun traitement pour lutter contre le chancre coloré. A titre préventif, on peut réduire l’inoculum et éviter toute blessure faite aux arbres. Pour éviter la contamination d’arbres sains, on procède à l’abattage de tout arbre mort, de préférence en hiver. Les travaux de taille et d’élagage doivent s’effectuer en hiver, où la température est inférieure à 10°C afin d’éviter l’accroissement champignon. Par mesure de prévention, on doit procéder à la désinfection des outils. Ces mesures ont également valables dans les zones où la maladie ne s’est pas encore déclarée.